Notre Dame de Montmélian :Notre Projet d’établissement

Notre activité

L’établissement accueille, d’une façon permanente 24h/24 et 365j/an sans période de fermeture, 52 jeunes, de 5 à 21 ans ainsi à certains jeunes majeurs de poursuivre leur parcours d’autonomie et d’insertion.

La durée du séjour dans nos maisons varie de quelques jours à 10 ou 12 ans pour une durée moyenne de 32 mois.

Nos unités de vie sont réparties dans le Val d’Oise:

- à Eragny: le foyer des enfants de La Haute Borne et les trois Maisons d'Accueil Familial (MAF)

- à Persan: une maison et deux appartements

- à Chambly: une maison

- à Nesles la Vallée: une maison

 

Protéger et grandir

La destinée d’un enfant est de vivre auprès des siens notamment ses parents.

Toutefois, il y a des circonstances où des adultes doivent prendre des décisions de placement pour pouvoir satisfaire les besoins fondamentaux d’une jeune personne, et notamment le premier d’entre eux : la sécurité.

 « L’intérêt de l’enfant, la prise en compte de ses besoins fondamentaux, physiques, intellectuels, sociaux et affectifs ainsi que le respect de ses droits, doivent guider toutes décisions le concernant ». (Cf : article L.112-4, loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance)

L’enfant est un être de droit et à ce titre-là, il a toute sa place en tant qu’acteur dans la communauté et notamment la communauté éducative que constitue une Maison d’Enfants (nous entendons par communauté éducative l’ensemble des acteurs qui agit autour de l’enfant).

Chaque acteur professionnel agissant dans ce cadre-là, doit tenir compte de cette donnée. L’enfant est avant tout bénéficiaire d’un service que nous lui rendons ainsi qu’à sa famille.

Le respect de son histoire, son parcours et son avenir doivent être les éléments fondateurs de son projet personnalisé.

A aucun moment le placement doit produire de carences supplémentaires pour l’enfant, qui déjà, à travers son histoire, rencontre des difficultés. Il est indispensable que le jeune et ses parents soient situés en position d’acteurs dans le processus de placement.

 

Les salariés

L’établissement fonctionne avec 48 salariés soit 46 équivalent temps plein. L’équipe éducative comprend une dominante de moniteurs éducateurs et nous mettons l’accent sur la formation professionnelle des équipes.

Le développement du bénévolat est une nécessité dans la prise en charge des usagers dans le cadre d’une politique associative.

Les salariés professionnels, quelques soient leurs compétences et leur bienveillance, sont, de fait, limités dans leur action « affective ».

La personne bénévole, c'est-à-dire, celle qui s’engage volontairement dans la relation - sans être rétribuée - peut agir de façon complémentaire avec les professionnels, elle peut être le déclencheur d’un processus constructif.

A travers son action de bénévole (aide aux devoirs, sorties culturelles, tuteur pour les plus grands, …) elle va développer un regard bienveillant, mais aussi agir tout en se dégageant des contraintes collectives de l’institution et notamment des aspects d’autorité.

Elle pourra individualiser sa relation, elle sera à ce moment-là un médiateur notamment sur les aspects extérieurs de la vie du jeune.

Mais pour que cela soit efficace, pour que le bénévole ne se perde pas dans un « affectif » à outrance, pour limiter les risques, il doit s’inscrire dans une politique associative et accepter le principe de fonctionnement et de supervision sous le regard des professionnels.

Les stagiaires

L’établissement est un site qualifiant et à ce titre, il reçoit tout au long de l’année des stagiaires.

Placé sous la responsabilité d’un tuteur, le stagiaire intègre les plages horaires d’internat, participe à la réunion d’équipe ainsi qu’à toutes les autres instances y compris les audiences au tribunal.

Le stagiaire a la possibilité de participer à des transferts pendant les périodes de congés scolaires.