NOS CHARTES

La Charte de l'Espérance (Yves BERIOT)

 

 

L’Espérance jaillit du cœur des pauvres et de ceux qui leur ressemblent.

L’Espérance se reçoit des autres et donne goût à vivre et à revivre.

L’Espérance dans la faiblesse rend possible la transformation des échecs en victoires sur le mal et sur la solitude.

L’Espérance partagée avec ceux qui n’ont pas d’espérance donne naissance à des projets nouveaux.

L’Espérance : un temps de silence quand trop de choses divisent pour garantir la fidélité.

L’Espérance : une pensée qui ne retient des autres que le meilleur de chacun.

L’Espérance : nul ne sait d’où elle vient ni où elle va. Elle nous entraîne là où nous ne voudrions pas aller, quand nous larguons les amarres de nos conforts.

L’Espérance quand vient le temps des séparations, laisse un sentiment de plénitude accomplie.

L’Espérance : un désir, une volonté au cœur des personnes issues de toutes les différences et qui choisissent en commun des objectifs de société pour que les jeunes soient la chance d’aujourd’hui. 

L’Espérance : une reconnaissance, un accueil des petits, des faibles, de ceux qui souffrent et qui, sur le parcours long et difficile de l’existence, doivent trouver une place à part entière.

L’Espérance vécue au jour le jour prend en compte l’ordre et le désordre, librement, pour la responsabilisation de chacun, le développement des jeunes, le renouveau de l’institution et la lutte contre l’exclusion.